Pourquoi les Haītiens se réfèrent souvent à la destruction, selon Manigat ?

Cette tendance à la destruction des vies et des biens qu’éprouvent les Haītiens sur le plan collectif n’est pas le fruit du hasard. Selon Le sociologue Leslie François Manigat, elle résulte d’une triste réalité enfuie dans leur subconscient collectif.

« Pendant la période coloniale, ce territoire était prospère. Pour parvenir à la liberté, les victimes ont dû affaiblir et détruire cette prospérité. Mais, depuis ce jour, il a été gravé dans l’esprit de l’Haītien normal que c’est en détruisant (les autres ou des biens) qu’il pourra accéder au bonheur tant désiré », a expliqué l’ancien président d’Haīti.

De fait, c’est une illusion. Depuis l’indépendance, en passant par l’assassême du fondateur même de la patrie, Jean Jacques Dessalines, les occupations, jusqu’à l’assassinat du président Jovenel Moīse, les choses se sont empirées. Selon Josué Pierre-Paul, président de Prodige Association, les Haītiens devraient se faire cette faveur de se guérir du passé et d’apprendre à construire le meilleur, comme prôné par Prodige.

Faites l’expérience à travers laquelle vous pouvez construire le meilleur au lieu de chercher à détruire pour rien. Tapez le 22 58 0303 / 33 90 9024.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s